Blaireau : les mesures de prévention

SANITAIRE

 

AURORE RAFFIER, VÉTÉRINAIRE À LA CDAAS, A EXPOSÉ LES DIFFÉRENTS MOYENS DE PROTECTION DU TROUPEAU FACE AU BLAIREAU, UNE ESPÈCE SAUVAGE SENSIBLE À LA TUBERCULOSE BOVINE.

 

 

Les mesures de prévention

 

 

Dans le cadre de la réunion consacrée au blaireau le jeudi 10 novembre, Aurore Raffier, vétérinaire à la CDAAS, a présenté les différentes mesures de protection de son troupeau. En effet, le Meles meles est impliqué dans la propagation de la tuberculose bovine. Même si l’essentiel des contaminations se produit entre bovins, il convient tout de même de se protéger face à cet animal sauvage.

 


Une vingtaine d’éleveurs était présente à la réunion sur le blaireau organisée par la CDAAS le jeudi 10 novembre.

(Ph. Sandra Driollet).

 

« Je ne vous dis pas qu’il faut faire tout ce que je vous présente », précise Aurore Raffier. « Je vous informe de ce qu’il se fait, c’est à vous ensuite de juger ce qui est le plus pertinent par rapport à votre cas. » Le blaireau peut être contaminé par la mycobactérie d’origine bovine exclusivement dans les zones où la tuberculose sévit. En d’autres termes, le blaireau n’est pas porteur, il l’a forcément attrapé via une vache tuberculeuse. Une fois contaminé, l’animal peut diffuser la bactérie en l’excrétant dans sa salive, ses urines, ou ses excréments et ainsi contaminer l’environnement d’autres bovins et d’autres élevages. Il est ainsi recommandé, dans les zones à risque, de limiter les contacts au pâturage en évitant de faire pâturer ses bovins sur des parcelles fréquentées par des blaireaux et en interdisant l’accès des bovins aux terriers.

 

Il est possible également de limiter les contacts via l’alimentation en nourrissant les animaux de préférence le matin (le blaireau étant une espèce nocturne) ; en distribuant les aliments dans des bacs en hauteur et en suspendant les pierres de sel ; en nettoyant et désinfectant régulièrement le matériel d’alimentation.

 

Au niveau de l’abreuvement, on peut interdire l’accès des bovins aux points d’eau partagés avec la faune sauvage ; aménager des points d’eau sécurisés, d’une hauteur minimale de 70 cm et nettoyer et désinfecter régulièrement le matériel d’abreuvement.

Il est aussi conseillé de fermer les bâtiments la nuit. « Le blaireau peut passer sous un trou de 7,5 cm ! », fait remarquer Aurore Raffier, vidéo à l’appui. « Les blaireaux, très peu craintifs, rentrent ensuite dans les cases d’élevage. » L’animal est par ailleurs très têtu, il tentera donc de rentrer par tous les moyens...

 

« Ce sont des mesures simples et pas chères qui permettent de limiter le risque, même si le risque zéro n’existe pas », conclut Aurore Raffier.

 

SANDRA DRIOLLET


18 novembre 2022


À SAVOIR


Le blaireau fait partie de la famille des Mustélidés. Il mesure 70 cm de long et pèse 12 kg en moyenne. Il vit en groupes familiaux et peut parcourir 10 km dans la nuit. Il est omnivore et vit dans des milieux très divers : forêts, bocages, landes, talus, friches... La période de rut est en janvier-mars et celle de mise-bas en mars-avril.

Le piégeage de l’espèce est interdit sauf par dérogation notamment en zone Sylvatub. L’utilisation d’engins motorisés est interdite pour la vénerie sous terre.

La CDAAS utilise des cookies afin de vous proposer la meilleure expérience utilisateur possible. Ils sont utilisés spécifiquement pour collecter des données personnelles anonymes lors des visites sur notre site. Ils permettent notamment de mesurer l’audience des contenus et rubriques et d’établir des statistiques de fréquentation afin de mieux comprendre les comportements des utilisateurs, en vue d’améliorer les services, les contenus et le fonctionnement du site.
En continuant de naviguer sur ce site, vous déclarez accepter leur utilisation.
C.D.A.A.S.
HAUTE-VIENNE
13 RUE AUGUSTE COMTE
CS 92092
87070 LIMOGES


TEL : 05 55 04 64 00
NOS PARTENAIRES
C.I.A.E.L., Coopérative d'Insémination Animale et
d'Elevage du Limousin
C.R.I., Centre Régional Informatique de Limoges
Site réalisé par le Centre Régional Informatique de LIMOGES